Header Ads

Breaking News
recent

Les avantages de l'entrainement en continu sur l'endurance

  
Des intervalles. Encore des intervalles. Tout le monde vous dit : « faites des intervalles si vous voulez progresser! ». Selon certains, l’entraînement en continu vous mène à l’épuisement et à perdre de la vitesse. Mais qu’en est-il vraiment? Voyons plus clair, voici deux raisons de conserver l’entraînement en continu.

 

 

Trois raisons de s’entraîner en continu et aller plus vite en endurance


1. L’entraînement en continu est votre ami pour augmenter vos réserves énergétiques

L’entraînement en continu, lorsqu’effectué pour des charges d’entraînement élevées, cible l’épuisement des réserves de glycogène. Il vous sera donc possible de parcourir de plus grandes distances avant de vous épuiser.
En effet, plusieurs croient que de s’entraîner à plus basse intensité cible davantage les gras comme source d’énergie – ce qui est vrai, mais peu savent que le sucre est NÉCESSAIRE pour brûler les gras! Le sucre fait partie de la réaction biochimique qui permet de transformer les gras en énergie pour être utilisée par les muscles!
Et c’est lorsque vos réserves sont vides que les muscles sont dégradés pour être transformés en glucose et être utilisé comme source d’énergie! Ce à un très grand coût : perte de masse musculaire, donc de force et d’endurance, et diminution du métabolisme au repos. D’où la recommandation de s’alimenter à l’effort –consulter mon guide pour en savoir plus en vous abonnant à l’infolettre.
Une augmentation graduelle de vos longues sorties menant à l’épuisement permettra d’augmenter vos réserves de glycogène SI vous vous alimentez de façon appropriée par la suite, en mangeant suffisamment de glucides.

2. Il active votre métabolisme la veille d’un entrainement ou d’une compétition importante

La vasodilatation qui se produit à l’effort physique est un phénomène qui perdure jusqu’à 24 heures après l’entraînement. Ceci vous servira lorsque vous arriverez à la ligne de départ, ou lorsque vous désirerez vous activer pour une séance d’entraînement importante dans les heures suivantes ou pour le lendemain.
Les vaisseaux laissant le sang circuler plus aisément, l’alimentation des muscles en glucose et en acides gras s’effectue plus rapidement et plus facilement. Vous êtes-vous déjà senti « encrassé » lorsque vous reprenez l’entraînement après quelques jours de repos? Ou alors malgré la fatigue des derniers jours, vous débutez un entraînement avec  une aisance qui vous surprend? Vous comprenez maintenant pourquoi!
Vous avez aussi activé votre métabolisme et ce faisant, vous avez « ouvert le chemin » pour l’utilisation des acides gras comme source d’énergie, ce qui épargne vos réserves de glycogène et évite de stocker du gras.

3. Pour récupérer des entrainements intensifs

Le système nerveux central est moins taxé lorsque vous vous entrainez en continu pour de courtes et moyennes distances. En vous entrainant à faible intensité, cela vous permet de bénéficier de l’avantage expliqué au point précédent dans le but d’acheminer les nutriments aux tissus qui nécessitent de récupérer, tout en permettant à votre cerveau de prendre « congé ».
En particulier lorsque votre dernière journée d’entraînement incluait des intervalles de courte durée ou si vous avez poussé la machine pour atteindre un haut niveau de sollicitation, l’entraînement en continu de plus faible intensité est l’idéal pour attaquer votre prochain entrainement difficile avec aplomb!
Vous avez des questions ou des commentaires sur le sujet du jour? Ou vous avez un sujet en tête sur lequel vous aimeriez en apprendre davantage? Laissez-moi un commentaire!

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.